Web Analytics Made Easy - StatCounter
Open/Close Menu Soulage - Mobilise - Renforce

Je prends rendez-vous !

Entorse

À tous ceux qui mettent de la glace pour ne pas que l’entorse enfle…

Qui n’a jamais placé un “ice pack” durant 15-20 minutes sur une cheville fraîchement foulée pour diminuer la douleur et éviter que ça enfle?

Je parie qu’il y a beaucoup de mains levées en ce moment.

En fait, c’est ce qui a toujours été enseigné comme étant la procédure idéale suite à une blessure musculo-squelettique. Certaines études démontrent que la glace a un effet analgésique temporaire (diminue la douleur) et un effet d’engourdissement localisé au site d’application.

Par contre, il n’y a pas beaucoup d’évidence pour supporter le fait que la glace aide à diminuer l’inflammation ou aide à la guérison lors des blessures aiguës. Dr. Bahram Jam insinue même que la glace est non seulement inefficace mais peut même être néfaste au processus normal de guérison des tissus.

Voir sur ce même thème, l’article Et si ce n’était pas une tendinite chronique? ou les “tennis elbow”.

Pour bien comprendre cette proposition que plusieurs qualifieront de farfelue, il est impératif de connaitre le rôle de l’inflammation dans le corps humain.

L’inflammation est une réponse biologique nécessaire et essentielle qui survient lorsque des tissus mous (tendon, ligament, muscle etc) ont été blessés. Elle a pour but d’augmenter la circulation du sang afin d’évacuer les cellules mortes et les toxines en plus d’apporter les éléments nécessaires à la guérison (notamment des globules blancs).

Le système lymphatique se charge ensuite d’éliminer les déchets et l’accumulation de liquide causé par l’inflammation. Le système lymphatique ne possède pas de cœur (comme dans le système sanguin) pour pomper son liquide à travers le corps.

En fait, il compte sur le mouvement, la contraction des muscles et la respiration pour faire ce travail. Les physiothérapeutes peuvent grandement aider en élevant et en appliquant une compression au site d’inflammation.

Selon une étude citée dans l’article, la glace semble plutôt réduire la contraction musculaire ce qui peut temporairement diminuer le drainage lymphatique localement.

Comme professionnelle de la santé, la physiothérapeute s’interroge sur l’usage de la glace. Cette glace permet seulement de diminuer la douleur temporairement et pourrait être néfaste à la maturation et la formation du collagène (pour guérir les tissus).

Référence :
Dr. Bahram Jam, PT http://www.aptei.ca/wp-content/uploads/ICE-Paper-2014.pdf

Vous souffrez de ce mal ? Contactez-moi pour un soulagement rapide!

Josée-Anne Filion

450-432-0341

info@physioselect.ca

Saint-Jérôme

Écrivez votre commentaire

*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

© - Physiosélect
Hébergement et conception web: SitesWeb123 et Gestion Génique