Web Analytics Made Easy - StatCounter
Douleurs dos

Un article du site français Pourquoi Docteur “En cas de douleur intense, évitez de vous jeter sur les médicaments“nous a récemment interpellé.

L’article en question constate la mauvaise relation que nous avons avec la douleur.

Ainsi, les données sur la France rapportent que :

  • 63 % des français avaient souffert de douleurs durant les 6 derniers mois, sans en parler à leur médecin ou pharmacien
  • 77 % de ces gens vivaient quotidiennement avec ces douleurs
  • 50 % considéraient cela normal d’avoir mal

Qui peut m’aider à soulager mes douleurs ?

Évitez, si possible, de prendre des médicaments qui ne font que soulager temporairement. La physiothérapie permet de traiter les causes des douleurs pour les faire disparaître définitivement.

Nous avons d’ailleurs rédigé un article en ce sens : Les anti-inflammatoires et la guérison: bons, pas bons ?

Revenons à la France, où 16 % des gens ayant des douleurs à l’épaule, au cou, au nerf sciatique, au dos ou au genou et ayant rencontré un physiothérapeute, ne prenaient pas de pilules anti-douleurs ou relaxants musculaires par la suite.

Précisons que cette étude clinique a été produite suite à l’examen de 88 985 personnes qui ont été hospitalisées à cause de fortes douleurs.

Ces personnes avaient été traités en rééducation. Ceux qui ont continué à prendre des pilules pour calmer les douleurs, ont vu leur consommation diminuer de la façon suivante :

  • Diminution de 10,3 % pour les douleurs au genou
  • Diminution 9,7 % pour les douleurs à l’épaule
  • Diminution 5,1 % pour un mal de dos

C’est quoi ces pilules ?

Réjeanne Gingras, pharmacienne à Sainte-Adèle rappelle que ces pilules anti-douleurs peuvent être faites à partir de morphine ou codéine.

Ces médicaments peuvent être très utiles pour les douleurs très intenses pour les grands brûlés ou les personnes en phase terminale de cancer.

Elles peuvent soulager temporairement de plus faibles douleurs.

Mais attention ! Ces pilules peuvent causer des addictions importantes aux opioïdes !

Elles peuvent également générer des effets secondaires, tels somnolence, constipation, étourdissements, etc.

Nous ne désirons faire des recommandations générales sur la pertinence de prendre ou pas des anti-douleurs. Consultez votre médecin ou pharmacien pour cela.

Par contre, la prochaine fois que votre douleur dans le dos resurgit, pourquoi ne pas nous consulter avant de vous précipiter sur un flacon de pilules ?

Écrivez votre commentaire

*

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

© - Physiosélect
Hébergement et conception web: SitesWeb123 et Gestion Génique